/
Développement durable

Développement durable

Des déplacements plus doux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur skype
Partager sur whatsapp
Partager sur print
Partager sur email

Les actions "DD" de la Ville de Neuville-en-Ferrain

Le développement durable a pris place dans les différentes activités de la commune depuis plusieurs années : les agents sont sensibilisés aux économies d’énergie, les marchés publics passés entre les entreprises et la collectivité intègrent de plus en plus des critères écologiques et plus aucun produit phytosanitaire n’est utilisé dans les espaces publics pour préserver la santé des habitants et des agents du Centre Technique.

Préserver la ressource en eau

Mieux détecter les pertes en eau

Des capteurs intelligents permettent de surveiller les 36 compteurs d’eau ; dès qu’une consommation anormale est repérée, les services techniques de la Ville peuvent intervenir immédiatement

Récupérer l’eau de pluie pour diminuer la consommation de l’eau de ville

Les groupes scolaires Camille Claudel et Ambroise Paré disposent de réserves d’eau de pluie qui permettent aux agents du service Espaces verts d’utiliser cette ressource pour l‘arrosage des différents massifs. Un arrosage de nuit sur les complexes sportifs et terrains en herbe est mis en place afin d’éviter l’évaporation de l’eau en période de sécheresse.

Sensibiliser les plus jeunes et les prochaines générations

En avril dernier, 321 élèves des écoles de la Ville ont découvert la vie de l’eau grâce à la Maison Mobile de l’eau ILEO et de la MEL. Ils ont pu s’apercevoir que l’eau est l’une des ressources les plus contrôlées et que seul 1% de son utilisation est destiné à la consommation, ce qui encore trop peu !

Réduire la consommation énergétique

Depuis 2017, 350 luminaires ont été remplacés en LED dans les bâtiments communaux, ce qui a permis de réduire de 70 % la consommation énergétique pour la Ville. Il en est de même pour de nombreux candélabres qui éclairent les rues.

Des déplacements plus doux

Des moyens de transport plus propres

Pour garantir des déplacements plus propres, les agents des services techniques ont à disposition deux fourgonnettes électriques tandis que le service de propreté dispose d’un mini véhicule électrique. Derniers arrivés : deux vélos à propulsion électrique qui permettent aux agents municipaux de rejoindre les différents sites de la Ville.


Covoiturage : plus de “Blabla” et moins de Tracas !

 
Une aire de covoiturage a été créée au niveau des bâtiments « Rocheville » pour permettre aux « covoitureurs » de se rassembler et de partager leurs véhicules.

Un réseau de pistes cyclables intercommunal

La Métropole Euopéenne de Lille a créé un réseau de pistes cyclables pour développer la pratique du vélo et sécuriser celles et ceux qui les empruntent.

Devenir moins énergivores

Des travaux pour mieux isoler

Grâce aux aides de l’État, la salle de Sport Fiévet et la salle André Malraux ont été rénovées et ont profité de meilleures isolations phoniques et thermiques. Les menuiseries ont aussi été changées, permettant des gains énergétiques considérables.

 

Des marchés publics axés sur la performance énergétique

 

Un nouveau contrat, depuis 2015, de gestion des installations de chauffage a permis à la commune de faire une économie moyenne de 37.000 euros par an sur l’ensemble des 23 chaufferies et des 45 bâtiments municipaux. La bonne gestion énergétique se fait aussi dans la planification des activités municipales et associatives : l’idée est d’éviter de « chauffer » une salle si aucun public n’y est accueilli.

21 bancs en plastique recyclé et recyclable seront installés prochainement sur la voirie de la commune.

 

Alimentation locale et raisonnée

Composter pour améliorer la porosité des sols

Deux fois par an, en avril et en octobre, des distribution de compost sont proposées aux habitants. Chaque année, les végétaux issus des tailles et de l’élagage sont broyés et installés sur les chemins piétonniers ; de la même manière, les habitants peuvent déposer en janvier leurs sapins de Noel dans des points de collecte : ceux-ci sont ensuite broyés pour y faire du « mulch » !

Stop aux gaspillages alimentaires

Dans les écoles et au sein des centres de loisirs, les enfants sont sensibilisés au gaspillage alimentaire, de la même manière que les agents de restauration scolaire et les animateurs. Les déchets alimentaires sont collectés par la MEL pour le Centre de Valorisation Organique.

Objectif : limiter le gâchis et prendre conscience des déchets que l’on génère

Depuis 2014, “Exit” les produits toxiques

Bien avant l’interdiction pour les collectivités du 1er janvier 2017, aucun produit chimique n’est répandu dans les espaces verts de la Ville. Dans le cimetière, les allées sont, par exemple, entretenues avec un gazon à croissance lente.

Donner une seconde vie aux appareils grâce au “Repair Café” de l’Union des Familles

Chaque deuxième samedi du mois, des bénévoles de l’association vous accueillent à l’espace Curie (40, rue de Tourcoing) pour réparer grille pains, ordinateurs, machines à coudre et autres « babyphones » ! Des réparateurs bénévoles accompagnent les particuliers et échangent des bonnes pratiques. En effet, la Ville a mis un nouveau local à disposition de l’Union des familles.

Dans les services de la commune aussi

Dématérialiser pour gagner en réactivité

Les échanges avec les entreprises et les services de l’État, comme le Centre des Finances Publiques et la Préfecture, se font par voie informatique : c’est plus de rapidité dans le traitement des dossiers, et c’est moins de déplacement et c’est donc moins « énergivore ».

Tri du papier
La commune de Neuville-en-Ferrain a, par le biais de la MEL, contractualisé avec la société Paprec afin d’améliorer le tri des papiers dans les services et de valoriser ces déchets. Les cartouches d’encre ainsi que les copieurs sont également récupérés et amenés vers les filières de recyclage appropriées.

> 2.823 comme le nombre de tonnes de papiers de bureau collectées en 2018 sur la commune de Neuville-en-Ferrain et qui ont été recyclées

Neuville-en-Ferrain, engagée plus que jamais pour le Climat

Charte Climat Energie de la MEL : c’est un plan d’actions mis en place par la Métropole Européenne de Lille,en collaboration avec les communes qui visent à améliorer la qualité de l’air sur le territoire métropolitain, particulièrement touché ces derniers mois par les alertes pollution aux parti cules fines. 

Des études ont également été mises en place sur l’impact des antennes relais et des ondes électromagnétiques, du wifi en passant par les lignes à haute tension et les ampoules à économie d’énergie. 

D’autres études sont mises en place autour de la mesure du bruit ou encore de la gestion des déchets par les habitants de la MEL. La Ville de Neuville-en-Ferrain s’est particulièrement investi e dans ce dispositif métropolitain, sur l’axe « réduction des consommations d’énergie » : l’objectif fixé est de réduire de 10% les consommations énergétiques d‘ici à 2020.

Une charte de l'arbre pour maintenir le patrimoine arboré du Ferrain

La charte de l’arbre se veut être un outil permettant d’accompagner les réflexions urbaines présentes et à venir, en proposant des stratégies de plantation, de protection, de valorisation et de gestion du patrimoine arboré existant à l’échelle d’un territoire : “le Pays du Ferrain”. Dernièrement, des ormes ont été plantés au Risquons-Tout. Six villes, dont Tourcoing, Bondues, Mouvaux, Halluin, Roncq et Neuville-en-Ferrain sont signataires de cet engagement pour la diversité paysagère.


 

Rencontre avec mon Instagreen !

Des petits gestes qui feront toute la différence

Maman de 4 enfants, Aurélie LAPÈRE s’engage individuellement contre la surconsommation et la pollution. Faire découvrir et aimer la nature est indispensable pour que notre Planète puisse être sauvée et ça commence dès le plus jeune âge. L’environnement, elle en a fait son cheval de bataille !

Lorsqu’elle prend conscience que notre Terre va mal, Aurélie se pose une question : “Que puis-je faire à mon niveau de citoyen lambda pour apporter ma pierre à l’édifice ?” Elle n’est pas écolo à la base ni zéro déchet mais elle s’attriste de voir la tournure que prennent les choses et surtout, elle pense à ses enfants, à vos enfants et aux générations à venir. Aurélie décide donc d’adopter la “green attitude” en abandonnant de mauvaises habitudes et en multipliant des petits gestes qui un jour, feront toute la différence. Il y a des dizaines d’habitudes faciles à mettre en œuvre et si les 7,7 milliards de personnes qu’héberge notre Planète en faisaient autant, elle serait sauvée ! 

En s’engageant dans une démarche de gestes écologiques, Aurélie ressent la satisfaction et le bonheur d’être acteur d’un véritable changement de société, de simplifier sa vie, de se reconnecter à l’environnement. Être green, c’est d’abord un état d’esprit qu’elle transmet à ses quatre enfants qui penseront plus tard que leur maman, elle, faisait attention à la Planète ! Aurélie parti cipe à des marches écolos et utilise très peu la voiture… Sur le chemin de l’école, Rosalie, âgée de 3 ans, et ses frères participent à leur niveau pour que Neuville soit plus verte en ramassant les papiers qu’ils trouvent par terre. Et pour leur plus grand bonheur, ils mangent des fruits et des légumes de saison tous les jours et les goûters sont faits maison également comme lorsque nous étions petits, chez nos grands-parents. 

Toute la famille apprend à consommer différemment en achetant moins, mais des produits de meilleure qualité comme les vêtements ou les jouets, car chaque objet a nécessité des ressources pour sa production et deviendra déchet en fi n de vie. Elle consomme surtout auprès de marques qui s’engagent elles aussi, pour l’environnement. Elle garde en tête la règle des «4 R» : Réduire, Réutiliser, Réparer, Recycler et se souvient que chaque achat peut encourager certaines démarches ou en sanctionner d’autres. 

Concrètement, les actions, trucs et astuces mis en place au quotidien sont simples sans pour autant retourner vivre à l’âge de pierre. Elle est contre l’usage unique, fabrique ses produits ménagers elle-même et pour ce qui est des produits de beauté, les enfants utilisent des shampoings et du savon solides ou rechargeable bio. Elle achète dès qu’elle le peut en vrac grâce à ses petits sacs en coton bio de différentes tailles qu’elle emmène partout pour les légumes, fruits, pâtes, pistaches, sucre, chocolat… En ce qui concerne les yaourts, Aurélie privilégie les contenants en verre. Les brosses à dents sont en bambou et une fois usagées, elles pourront fi ler au compost comme les épluchures de légumes, dès qu’il aura été installé au fond du jardin, tout comme la ruche qu’elle parrainera dès l’été prochain. Parce que chaque geste compte, Aurélie partage avec vous ses gestes et astuces sur son compte instagram suivi par 160 abonnés qui prennent le même chemin. N’attendez plus ! Vous pouvez aussi porter votre pierre à l’édifice car être green, c’est aussi redécouvrir que la vie est un plaisir !

> Aurélie LAPÈRE mon_instagreen

 

Elu référent : Gérard REMACLE, conseiller municipal chargé de l’Agenda 21 et du développement durable

Fermer le menu